À pleine voix

À pleine voix

Free
streaming

Les femmes musulmanes dérangent, intriguent, polarisent, prises au piège dans un carcan forgé par un amalgame d’histoires à la une. Si les médias aiment à les dépeindre comme étant soumises et réduites au silence, la réalisatrice Saïda Ouchaou-Ozarowski a préféré s’éloigner de cette image caricaturale à laquelle elle ne s’identifie pas. Elle est allée à la rencontre de six Canadiennes de confession musulmane prêtes à discuter de ce qui a façonné leur identité. Le documentaire À pleine voix pose un regard intimiste sur le parcours de ces femmes, ayant comme point commun l’envie de partager leur vision de l’islam.

Plus le film avance, plus on constate que les protagonistes remettent non seulement en question nos perceptions envers ces communautés trop souvent stigmatisées, mais démontrent qu’au-delà de nos différences, nous sommes tous à la recherche de liberté et d’équité.

Pedagogical evaluations and study guides are only available to CAMPUS subscribers.

CAMPUS

Features designed specifically for teachers. Learn more

Already subscribed? Sign in

Embed this code on your site

À pleine voix, Saida Ouchaou-Ozarowski, provided by the National Film Board of Canada

Video player width

by Reset
Credits
  • direction
    Saida Ouchaou-Ozarowski
  • script
    Saida Ouchaou-Ozarowski
  • research
    Saida Ouchaou-Ozarowski
    Marika Lapointe
    Hind Boughedaoui
  • script advisor
    Marquise Lepage
  • participation
    Loubna Akhabir
    Kenza Bennis
    Eman El-Husseini
    Sonia Ghaya
    Farheen Haq
    Asmaa Ibnouzahir
  • None
    Katerine Giguère
    Kenza Bennis
    Jean-François Caissy
    Carmen Garcia
    Amélie Lambert-Bouchard
    Simon Rodrigue
    Julien Duchêne
    Serge Verreault
  • sound
    Lynne Trépanier
    Catherine Van Der Donckt
    Christine Lebel
    Stéphane Bourgault
  • picture editing
    Natacha Dufaux
  • sound editing
    Catherine Van Der Donckt
  • original music
    Brigitte Dajczer
  • musician
    Brigitte Dajczer
    Tacfarinas Kichou
    Marton Maderspach
    Alix Noël-Guéry
    Antoine Pelegrin
  • singer
    Lamia Yared
  • music mix
    Jera Cravo
  • production direction
    Christine Beaudry
    Amanda Naseem
  • illustrations
    Mélanie Baillairgé
  • animation
    Bren López Zepeda
  • sound effects creation
    Stéphane Cadotte
  • production assistant
    Darlene Lenden
  • foley recording
    Annie-Ève Dumontier
  • online editing
    Serge Verreault
  • graphic animations
    Alain Ostiguy
  • digital imaging
    Alain Ostiguy
  • sound mixer
    Isabelle Lussier
  • subtitling
    MELS Studios
    Power of Babel
  • translation
    MELS Studios
    Power of Babel
  • marketing officer
    Geneviève Bérard
  • production coordinator
    Sara Sajedi
    Aliou Diallo
    Alexandra Bourque
  • administrator
    Alexandrine Torres de Figueiredo
  • delegate producer
    Alexandrine Torres de Figueiredo
  • technical coordinator
    Jean-François Laprise
    Daniel Claveau
  • technical support
    Patrick Trahan
    Marie-Josée Gourde
    Pierre Dupont
  • legal counsel
    Julie Patry
  • producer
    Denis McCready
    Dominic Desjardins
  • executive producer
    Denis McCready
    Dominic Desjardins

  • None

    Un documentaire très intéressant qui encourage le dialogue entre gens de culture et religion différente. Par contre je reste un peu méfiante et sur ma position quant à la supposée "liberté" des femmes qu'ont nous décri, principalement au niveau religieux et j'en ai pour cause un documentaire produit en 2005 par l'ONF, une femme dans la mosquée, qui nous dépeint un portrait pas trop "catholique" de l'espace réservé aux femmes. https://www.onf.ca/film/femme_dans_la_mosquee/

    None, 15 Mar 2022
  • solangemartin

    J'aime toutes ces femmes. Je suis une femme de 72 ans, née au Québec, de religion catholique mais non pratiquante, et fortement pour la laïcité au Québec. J'ai été marquée au fer rouge par le catholicisme, ce qui m'a amenée à être allergique à toutes les religions. Par contre, je respecte les personnes qui pratiquent leur religion, mais pas dans l'espace publique. Je suis très ouverte à la rencontre de l'autre mais comment faire avec ces femmes "enfermées" dans leurs vêtements noirs, de la tête au pied, qui ne nous regardent jamais. Je me sens invisible lorsque je les croise, entre autres, au Parc des Îles de Boucherville, comme si je n'existait pas. C'est ça que je trouve insupportable. Et pourquoi ne pas avoir interviewé des femmes voilées?

    solangemartin, 12 Mar 2022