Identités et territoires

By Nicolas Renaud

Watch the playlist

Curator's description

Les vastes espaces naturels font évidemment partie des images emblématiques du Canada et occupent une place importante dans la collection de l’Office national du film. Mais au-delà des panoramas spectaculaires, des cinéastes se sont intéressés au rapport des hommes avec la nature, à travers leur mode de vie, leurs connaissances, leur langage et leur imaginaire. Les films documentaires de cette sélection nous révèlent que des identités culturelles se sont construites par un lien étroit avec le territoire, que ce soit avec la forêt, la mer, le climat glacial de l’Arctique ou les rivières à saumon.

Bien que réunis sous ce thème, les films ont ultimement été choisis pour leur intérêt cinématographique. Ils sont des exemples éloquents de la production documentaire de l’ONF, particulièrement des années 1950 à la fin des années 1970 et tant au Québec qu’au Canada anglais. Cette sélection rassemble quelques-uns des meilleurs cinéastes ayant travaillé au sein de l’institution, et ce dans une variété de styles et de « genres » documentaires, qu’il s’agisse de cinéma-direct, de films ethnographiques, politiques ou même didactiques. De plus, cette sélection vise à rendre accessibles certaines œuvres peu connues, parfois quasiment oubliées et constituant pourtant des joyaux du patrimoine cinématographique canadien.

En s’attachant à des modes de vie ainsi liés au territoire et à ses ressources naturelles, ces films témoignent de spécificités culturelles qui tendent à s’effacer devant la modernisation, la croissance inexorable du développement et le recul du territoire sauvage. Plusieurs des personnages sont en quelque sorte des « espèces en voie de disparition » : prospecteur d’or solitaire dans une contrée vierge, Amérindiens se déplaçant à l’intérieur des terres, constructeurs de goélettes et de canots d’écorce… Au cœur des rapides changements économiques et technologiques du 20e siècle, le rapport à la nature que nous observons dans ces films est souvent la trace d’un ancrage fragile avec le passé, dans un point tournant entre l’ancien monde et le nouveau.

About the author

Nicolas Renaud

Nicolas Renaud followed film studies at Concordia University with a career as filmmaker and video artist. Since 1998 he has made video installations, experimental films and a documentary. He co-edits the online magazine Hors champ , a critical review of cinema and the media.