Le merle

Le merle


                                    Le merle
| 4 min
Your rental expires on
You already own this film. Download it from your purchase library

Animation de papier découpé mettant en vedette un merle qui perd tour à tour son bec, son cou, son oeil, ses ailes, ses pattes, et qui les retrouve en double et en triple, en suivant le rythme d'une chanson folklorique interprétée par le Trio lyrique.

Le film porte sur un merle (blanc) qui perd des parties de son corps et les retrouve multipliées par trois. Cet oiseau qui possède tout en triple danse au son de la vieille chanson folklorique (Mon merle). Le plus formidable, c’est que nous ne voyons que l’essentiel : des éléments très stylisés et détachés les uns des autres. Les diverses parties du corps sont faites de petits rectangles et les yeux, de minuscules cercles, tous de papier. Voici ce que m’a dit McLaren à propos de ce film : « Ce genre de trucs, c’est Marcel Marceau [le mime français qu’il admirait beaucoup]. Le Merle en est rempli. On laisse de côté certaines choses. L’oiseau n’est pas structuré à la manière d’un oiseau. Il y a beaucoup de lacunes, mais le spectateur tient pour acquis que l’oiseau a un cou et il lui faut ajouter bien des éléments qui ne sont pas visibles, mais auxquels renvoie le mouvement. Lorsque Marcel Marceau monte un escalier, il n’y a pas de marches. Il reste au sol. La même chose se produit, je pense, quand les yeux de l’oiseau bondissent vers les nuages. On tient pour acquis qu’il y a un sol. Le spectateur reçoit des indices et je suis sûr que la façon de combler les lacunes varie beaucoup d’une personne à l’autre. »

Donald McWilliams
From the playlist: McLaren : essais pratiques en animation

Pedagogical evaluations and study guides are only available to CAMPUS subscribers.

CAMPUS

Features designed specifically for teachers! Learn more

Already subscribed? Sign in

Embed this code on your site

Video player width

by (( height )) Reset
Credits
  • director
    Norman McLaren
  • producer
    Norman McLaren
  • animation
    Norman McLaren
  • images
    Douglas Poulter
  • song
    Le Trio lyrique
  • music
    Maurice Blackburn

  • carlophile

    Avec grand plaisir, je retrouve la virtuosité de Norman McLaren, l'inimitable. Avec grand plaisir, car, avec la maîtrise de son dessin, il manifeste un humour extraordinaire.

    carlophile, 16 Jun 2010