Médecins sans résidence - entrevue avec la réalisatrice - Perspectives d'une réalisatrice-comédienne

Ce court métrage documentaire montre comment la discrimination empêche des médecins formés à l’étranger d’exercer au Canada – même lorsqu’ils ont obtenu une attestation de compétence des autorités médicales canadiennes. Des entrevues avec des professionnels de la santé et des défenseurs des droits de la personne illustrent comment le racisme systémique joue un rôle dans cette situation.

Ce film a été produit dans le cadre du projet La Tête de l'emploi par l'Office national du film du Canada avec la participation de Ressources humaines et Développement des compétences Canada.

Pedagogical evaluations and study guides are only available to CAMPUS subscribers.

CAMPUS

Features designed specifically for teachers

Learn more   Already subscribed? Sign in.

Comments

  • fsamuellahaie

    “@Annevacon : D'accord, je ne savais pas. Par contre, tout ce que j'essayais de dire c'est qu'il ne faut pas simplement baser notre vision du système de sélection du système de santé sur l'unique base de ce vidéo, parfois tendancieux.” — fsamuellahaie, 10 Feb 2012

  • Annevacon

    “J'aimerais souligner à la dernière personne qui a émis un commentaire en date du 23 octobre 2011, «fsamuellahaie», que la Commission des droits de la personne a publié en novembre 2010 le rapport de son enquête sur le traitement des médecins étrangers dans le système local. Elle a statué que «Les médecins diplômés hors du Canada et des États-Unis font l’objet d’un traitement discriminatoire sur la base de leur origine ethnique dans le cadre du processus menant au programme de formation postdoctorale en médecine au Québec.» Leur communiqué est disponible à l'adresse suivante: http://www2.cdpdj.qc.ca/communiques/Documents/communique_medecins%20etrangers%202010.pdf La commission a prouvé qu'il y a effectivement discrimination systémique. ” — Annevacon, 31 Oct 2011

  • fsamuellahaie

    “Il faut tout de même rester critique face à ce documentaire qui, dès le départ, a pour constat qu'il y a une discrimination systémique et amène une vision tout au long du reportage pour favoriser ce constat. De plus, oui, il manque de médecins au Québec, mais les postes pour lesquels les médecins formés à l'étranger appliquent sont généralement ceux où il y a déjà des applications qui remplissent les demandes sociétales. Aussi, c'est vrai malgré tout que le profil des maladies est différent des pays en développement par rapport à celui du Canada et dans ce cas, une formation personnalisée est nécessaire. Je pense que ce vidéo démontre des failles dans le système de sélection pour les médecins formés à l'étranger, mais n'a , en aucun cas, prouvé une discrimination systémique.” — fsamuellahaie, 23 Oct 2011

  • verite

    “Le monde entier doit etre au courant de cette tragedie!!! c'est malheureux d'entendre des medecins canadiens du Quebec parler de la sorte. Horrible!!!!!!” — verite, 27 May 2011

  • edflo5

    “Excellent montage mais présentant une lacune: le contexte québecois n'est pas le même que dans les autres provinces canadiennes. L'élite québecoise a un passé moins ouvert aux compétences venues d'ailleurs à cause du contexte socio-historique du Québec..” — edflo5, 21 Mar 2011

  • PierLuc

    “Je croyais que c'était juste un problème d'équivalence de diplômes. Je me disais que ce devait être un problème de bureaucrates incompétents et racistes et que le simple fait de refaire les examens pratiques et théoriques au Québec permettrait d'avoir un diplôme du Québec et de pouvoir ensuite être engagé. Il y a pénurie, des médecins diplômés se présentent, tu les prends! Bien non, ce sont nos médecins qui font preuve d'incompétence et qui refusent d’admettre dans leur service des médecins étrangers! C'est une honte pour le Québec!” — PierLuc, 21 Mar 2011

  • Jacdem

    “On devrait mettre sous tutelle le Collège des Médecins et quelles que corporations professionnelles et il y aurait le début de la réorganisation du système de santé.” — Jacdem, 21 Mar 2011

  • GermanDoc

    “Tellement hypocrite : ca prend un médecin québécois pour traiter la maladie d’Alzheimer??? Il n’y pas de traitement efficace! C’est donc du blabla et rien que du racisme (mal caché), point barre! ” — GermanDoc, 17 Nov 2010

  • Joesse

    “Ça me fait vomir!!! Je suggère à M. Robert d'aller en Afrique ou en Amérique du Sud pour savoir si les personnes meurent avant de pouvoir avoir une maladie "importante" comme ceux qui ont les québécois. Ma grand-mère est atteinte d'Alzheimer depuis presque 15 ans, et ses médecins ont trouvé la façon de contrôler sa maladie pendant long temps. Ici au Québec les personnes meurent à l'année suivante d'être diagnostiquées d’Alzheimer. Donc, où est-il le sous-développement?? Je préfère 100 fois d'aller me soigner au mon pays d'origine que d'aller dans un hôpital québécois. Là-bas il n'aura pas tous les ressources mais au moins il y aura quelqu'un vraiment intéressé à me soigner. La principale préoccupation de nos médecins est d’avoir toutes les médecines pour traiter ses patients et non d’avoir tous les dollars pour aller en vacances au Hawaï.” — Joesse, 27 Apr 2010

  • adore

    “Ce que disent les docteurs Hébert et Robert, c'est de la foutaise... J'ai souvent écrit ici et là sur le sujet des médecins formés à l'étranger parce que j'ai "accompagné" l'un de ces médecins dans le terrible processus de reconnaissance des diplômes, et je vous assure que ce n'est pas de la petite bière. Il est criminel de la part des facultés de médecine et du gouvernement de ne pas combler, années après années, TOUTES les places disponible en résidence. Il y a des médecins diplômés à l'étranger qui ont réussi TOUS les examens du Collège des médecins du Québec et dont les connaissances sont donc reconnues équivalentes à nos jeunes diplômés d'ici, mais qui sont REFUSÉS pour des raisons nébuleuses et secrètes. Ces médecins sont déjà formés. Ils ne nous ont rien coûté...!!! Une mise à niveau au point de vue de l'organisation de la médecine au Québec ne coûterait qu'une petite fraction de ce qu'il nous en coûte pour former un de nos propres médecins. Je le répète: ne pas combler TOUTES les places disponibles en résidence en laissant sur le carreau ces médecins diplômés à l'étranger et qui ont réussi TOUS les examens du Collège des médecins, c'est CRIMINEL. On devrait pouvoir poursuivre le gouvernement ET les facultés de médecine pour non assistance à toutes les personnes en danger que sont les québécois sans médecin de famille.” — adore, 9 Apr 2010

  • Mcost

    “Excellente court métrage. C’est un exemple de la réalité qui plusieurs immigrantes doivent affronter au Québec. Je suis vraiment ennuyé de ce qui M. du Collège des médecins dit par rapport aux pathologies que les médecins d’Afrique et d’Amérique du Sud ne connaissent pas (selon lui). Je ne sais pas comment on peut qualifier une personne qui présume, que dans tous les pays en développement, les personnes meurent aux 24 ans par maladies comme malaria, c’est vraiment une honte. Les infarctus et l’Alzheimer son des maladies globales (une personne avec 5 années de scolarité sait cela). Dans tous ces pays la médicine est égal en qualité, connaissances et recherche qu’au Québec et dans certains cas meilleurs. Sincèrement, je préfère un médecin africain au latino américaine qui mourir dans le coureur d'un hôpital sans aucun attention, comme se passe ici au Québec. ” — Mcost, 8 Apr 2010

Discuss this film Please sign in to add your comment
Not a member ? Click here

Film Credits

*
Tetchena Bellange
direction
Tetchena Bellange
producer
Kat Baulu
director of photography
Stefan Verna
editing
Babalou Hamelin
participation
Comlan Amouzou
Réjean Hébert
Fo Niemi
Yves Robert
location sound
Daniel Masse
music
Alain Auger
sound editing
Don Ayer
narration
Tetchena Bellange
*
Geoffrey Mitchell
sound mixer
Luc Léger
*
Michael Wees

Find Similar Films