La variole : anatomie d'un fléau

  • Jefferson Lewis,
  • ,
  • 84 min

Croyant avoir contracté la varicelle, une agente de bord, la patiente Zéro, s’isole dans une chambre d’hôtel à Montréal. Quelques semaines plus tard, elle retourne au travail, inconsciente du rôle qu’elle aura joué dans la catastrophe qui va s’abattre sur la santé publique.

Les pandémies ont tué plus de gens au cours de l’Histoire que toutes les guerres réunies. Elles sont imprévisibles — et inévitables. Sommes-nous prêts à affronter la prochaine?

La variole : anatomie d’un fléau juxtapose un scénario du 21e siècle et l’épisode méconnu de l’épidémie de variole qui a décimé Montréal en 1885. Le film revient sur cette dernière grande rencontre entre l’Amérique du Nord et la « mort rouge » pour nous présenter la vision saisissante d’une ville moderne en état de siège.

À la fin du 19e siècle, alors que Montréal est la principale métropole canadienne, la variole est évitable. Donc, lorsque le chef de train d’un convoi entrant dans la ville présente les symptômes de la maladie, les autorités devraient être en mesure de juguler l’infection. Mais un enchaînement d’erreurs fatales et d’événements malheureux vient assombrir le tableau et un lot de vaccins contaminés achève de semer la panique et la méfiance dans une ville d’ores et déjà divisée par la langue, la religion et les classes sociales.

Le chaos entretient les épidémies. Ainsi, lorsque l’épidémie de variole de 1885 parvient au terme de son horrible parcours, elle a fait plus de 2 500 morts, pour la plupart des enfants des quartiers francophones défavorisés de la ville. 

Le film nous met en garde et sonne en quelque sorte l’alerte lorsque la docteure Theresa Tam — qui supervise les équipes d’intervention en cas d’urgences sanitaires à l’échelle pancanadienne — se joint à l’épidémiologiste Michael Libman et à d’autres spécialistes pour spéculer sur la trajectoire d’une éventuelle pandémie contemporaine.

Faisant écho aux événements de 1885, les autorités luttent pour maîtriser l’infection en dépit de l’agitation sociale, de la colère à l’endroit des groupes ethniques et de l’effondrement de l’économie. Des scènes d’un réalisme frappant reproduisent les images inquiétantes d’urgences surpeuplées, de devantures de boutiques fermées et de coercition policière.

Habile mélange de fiction et d’histoire populaire, La variole : anatomie d’un fléau aborde les craintes d’une guerre biologique et l’expérience récente du SRAS et du sida pour élaborer une réflexion passionnante et des plus opportunes sur ce qui peut se produire lorsque frappe une pandémie. Inspiré de l’ouvrage de l’historien Michael Bliss Montréal au temps du grand fléau : l’histoire de l’épidémie de 1885.

 

Pedagogical evaluations and study guides are only available to CAMPUS subscribers.

CAMPUS

Features designed specifically for teachers

Learn more   Already subscribed? Sign in.

Comments

Discuss this film Please sign in to add your comment
Not a member ? Click here

Film Credits

*
Jefferson Lewis
direction
Jefferson Lewis
producer
Kenneth Hirsch
Adam Symansky
Christian Medawar
Line Richard
*
Bobby Shore
Nathalie Moliavko-Visotsky
artistic director
Michel Marsolais
*
Marcella Léporé
editing
Susan Shanks
original music
Dino Giancola
Ganesh Anandan
sound design
Daniel Toussaint
narration
Raymond Bouchard
research
Tom Puchniak
Terri Foxman
Dominique Parent
Barbara Sears
film research
Terri Foxman
participant
Marc Beïque
Michael Bliss
Marcel Cadotte
André Dascal
Mitchel Fortin
Michael Libman
André Picard
Marc Poirier
Theresa Tam
Jacques Viau
*
Marie-Josée Belanger
Marie-Laure Rozas
Judith Baribeau
Ruth Chiang
Marcel Jeannin
Daniel Malenfant
David Schapp
Marc-André Brunet
Chloé Lacasse
André Cyr
Didier Dubois
Julian Casey
Laurence Dauphinais
Kathleen Fee
Lori Graham
Annick Leger
Daniel Pilon
Harry Standjofski
location sound
Marie-France Delagrave
Daniel Tremblay
key set dresser
Louise Tremblay
on set costumer
Manon Lemay
Alain Clouatre
Martyne Girard
hairstylist
Corald Giroux
Raymonde Laliberté
Véronique-Anne Landry
*
Natalie Trépanier
Daniel Toussaint
Luc Raymond
foley effects
Lise Wedlock
effects recording
Geoffrey Mitchell
re-recording mixer
Geoffrey Mitchell

Find Similar Films